Le magazine "60 Millions de consommateurs" nous met en garde, et ce n'est pas inutile. Attention au piratage bancaire ! Que faire si l'on en est victime ? Des conseils avisés poyr que vos droits soient respectés, à lire absolument..

Publié le par Carolyonne89

Le magazine "60 Millions de consommateurs" nous met en garde, et ce n'est pas inutile. Attention au piratage bancaire !

Les cas de piratages bancaires se multiplient depuis plusieurs mois. C'est le premier sujet de plainte dans le secteur bancaire. Lionel Maugain du magazine 60 Millions de consommateurs signe une enquête dans le dernier numéro du mensuel et nous donne quelques clés pour être plus vigilant...

franceinfo : C'est quel type d’arnaque exactement ? Comment ça se passe ? 

Lionel Maugain : Il s'agit d'une nouvelle arnaque qui consiste à s'introduire sur votre espace client sur lequel vous pouvez gérer vos comptes. Et l'escroc va s'introduire sur cet espace client, car il a vos coordonnées bancaires. Il va créer un ou plusieurs bénéficiaires et il va effectuer des virements frauduleux sur ses bénéficiaires. 

Mais au départ il faut que l'escroc puisse entrer dans notre espace client ? 

Au départ, il y a une usurpation d'identité. Alors c'est soit par un phishing, par mail ou par texto, par pièces jointes que vous allez ouvrir et qui vont infecter votre ordinateur et permettre à l'escroc de récupérer une bonne part de vos identifiants, y compris celui d'accès à votre espace client, sur la banque. 

Vous citez un exemple dans votre article, une victime qui s'appelle Sandra, et qui s'est faite avoir. Cela aurait été difficile de faire autrement...  

Oui, c'est un exemple typique qui arrive très fréquemment. Pratiquement tous les jours. Elle a reçu un appel d'un homme qui se présente comme l'employé du service de lutte contre la fraude qui appartient à sa banque. Donc, cet homme détient le nom de Sandra. Il a bien sûr son numéro de portable. Il a son numéro de compte, le nom du conseiller. Donc, elle n'a aucune raison de se méfier. Ce personnage lui annonce qu'on est en train de vider son compte en ligne et il va demander à la personne de faire immédiatement des manipulations. Elle va perdre toutes ses économies. C'est un phénomène qui est vraiment très fréquemment rapporté à 60 Millions de consommateurs. 

 

Et en général, les banques refusent de rembourser en disant qu’il y eu négligence de la part du client ? 

Effectivement, face à l'ampleur de cette nouvelle fraude, les banques ont décidé de ne pas systématiquement rembourser pour des raisons probablement financières. Ça leur coûte très cher. La différence avec la fraude à la carte bancaire, c'est que les banques peuvent se retourner sur le compte du commerçant en ligne qui a bénéficié de cette fraude à la carte bancaire, alors que là, avec la fraude aux virements, ce sont souvent des particuliers qui en bénéficient. Et là, la banque ne peut pas se retourner contre le bénéficiaire de cette fraude. Donc, par extension, ils ont décidé, contrairement à la loi, de ne pas rembourser ce type de fraude. 

Pourquoi vous dites "contrairement à la loi"? Elles sont dans l'illégalité, ces banques ?   

Ah oui, c'est clair que le Code monétaire et financier, dans l'article L. 133 19, stipule que la banque doit rembourser toutes les pertes occasionnées par des opérations de paiement non autorisées par le titulaire.

Et donc la seule solution, le seul recours, c'est de se tourner vers la justice ?  

Oui, les victimes sont contraintes de se retourner contre la banque, finalement, et d'aller en justice pour réclamer le remboursement de cette fraude. La plupart des gens qui nous écrivent demandent comment ils peuvent porter plainte contre les escrocs. Mais en réalité, ce qu'il faut faire, c'est de porter plainte contre sa banque pour qu'elle rembourse.

Est-ce qu'il y a un conseil que vous pourriez donner aux auditeurs de franceinfo aujourd'hui ?  

C'est assez compliqué de donner des conseils parce que encore une fois, la vulnérabilité actuelle du système ne permet pas d'avoir d'autre conseil que celui de porter plainte contre sa banque, quand cela vous arrive, alors on peut essayer de se protéger. Évidemment, il ne faut jamais donner ses identifiants, ni au téléphone, ni par mail, ni par texto. Mais ça, c'est un conseil qu'on donne systématiquement et les gens le font.

Le seul conseil, c'est bien surveiller vos comptes régulièrement tous les jours, d'aller vérifier vos comptes bancaires. Dès que vous voyez qu'il y a une catastrophe qui est arrivée, vous appelez votre banque, vous leur demandez le remboursement sous le titre de l'article L. 133 19 du Code monétaire. Et si elle refuse, n'hésitez pas à saisir un avocat parce que à l'heure actuelle, il n'y a pas moyen de faire autrement pour récupérer parfois plusieurs dizaines de milliers d'euros, comme c'est arrivé à certaines personnes.